PHIL@LOISIR PROVENCE

PHIL@LOISIR PROVENCE

Le monument aux morts de la Guerre 14-18

Le monument aux morts d’ARAMON d’hier et d’aujourd’hui, témoin de la Grande Guerre 14-18

         

          La Première Guerre mondiale a mobilisé plus de soldats et provoqué plus de décès que toute guerre antérieure. En moyenne, 900 jeunes Français mouraient chaque jour sur les champs de bataille. Pas une famille n'a été épargnée, perdant parfois plusieurs de ses membres.

            Pour honorer nos disparus, de 1918 à 1925, 30 000 monuments aux morts seront construits en France, la municipalité d’Aramon fera ériger en 1920, au centre du village, boulevard Gambetta, un monument au pied du château devant un petit commerce « Casino ». Plus tard en 1970, pour réaliser des travaux de viabilité et de continuité de la voirie de l’avenue de la Libération, il deviendra gênant pour la circulation et son déplacement se fera au cimetière Sainte-Marthe..

            A l’origine il était doté d’une grille de protection en ferronnerie qui clôturait l'espace "sacré". C’est plus tard après plusieurs réclamations en Mairie, cette grille l’entourant sera jugée trop dangereuse pour les enfants qui l'enjambaient et elle sera supprimée.

Le monument aux morts d’hier et d’aujourd’hui 650 px.jpg

            Le monument sera déplacé et réimplanté au vieux cimetière dans un style un peu différent et dépourvu de ses ornements sur les côtés sont gravés les noms des morts originaires de la Commune d’Aramon.

Liste des morts 14 18 modifié 650 px.jpg



28/04/2020
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser